Covid-19: Le basketteur guadeloupéen Rudy Gobert testé positif, la NBA suspend sa saison

Covid-19: Le basketteur guadeloupéen Rudy Gobert testé positif, la NBA suspend sa saison

Rédigé le 12/03/2020
Eline Ulysse

© Rudy Gobert Twitter

Après la montée de fièvre et les tremblements, le coup d’arrêt : la NBA a annoncé la suspension de sa saison après que le joueur du club Utah Jazz a été testé positif au coronavirus.

Le dernier épisode d’un mercredi fou – où se sont succédé des annonces d’événements sportifs joués à huis clos, reportés ou bien annulés – s’est produit en soirée lorsque la NBA a décidé de mettre sur pause son championnat de basket.

Un choc pour des millions de fans de basket à travers le monde. Un nouveau coup dur pour la NBA, qui a dû cette saison gérer un incident diplomatique avec la Chine et a déploré les disparitions de deux figures majeures, la légende Kobe Bryant et son ancien patron David Stern.

C’est un événement inattendu, malgré le contexte, qui a poussé l’instance à précipiter les choses : la constatation dans la journée d’un cas de nouveau coronavirus chez un joueur de Utah, qui a dans un premier temps entraîné le report du match du Jazz à Oklahoma City.

« Jusqu’à nouvel ordre »

« La NBA suspend le reste des matches prévus au calendrier jusqu’à nouvel ordre », a-t-elle indiqué. Sa saison régulière devait se poursuivre jusqu’au 15 avril, avant des play-offs menant aux finales prévues début juin.

Selon la chaîne ESPN et le site internet The Athletic, le joueur en question est le français Rudy Gobert, qui avait déclaré forfait pour le match, au même titre que l’ailier congolais Emmanuel Mudiay, pour « maladie ». « Je viens de parler au téléphone avec Rudy. Il va bien. Que personne ne panique », a tweeté dans la soirée son coéquipier en équipe de France, Evan Fournier.

Pendant ce temps, quatre matches sur les six au programme se sont déroulés, sauf Sacramento-La Nouvelle Orleans, car un des arbitres officiait lundi lors du précédent match du Jazz, et l’onde de choc était grande dans le microcosme de la NBA.

« Sans précédent »

« Je me suis dit, c’est fou, cela ne peut pas être vrai. C’est comme sortir d’un film. Irréel », a réagi Mark Cuban, le patron des Dallas Mavericks. « C’est sans précédent », a réagi l’entraîneur de Detroit, Dwayne Casey. Son homologue de Miami, Erik Spoelstra, s’est dit « stupéfait », concédant que « c’est une période très sérieuse en ce moment. Je pense que la ligue a agi de manière appropriée ».

Sur Twitter, un journaliste de RTL signalait ce jeudi matin que Rudy Gobert avait plaisanté sur le coronavirus il y a une semaine en touchant tous les micros lors d’une conférence de presse.

Bientôt la NHL ?

D’autres clubs et instances sportives ont suivi le mouvement dans la journée. Au Canada, c’est même le gouvernement du Québec qui a annoncé l’annulation des Championnats du monde de patinage artistique, prévus du 16 au 22 mars à Montréal.

Dans le sillage de la NBA, la Ligue professionnelle de hockey sur glace (NHL), dont certaines franchises persistaient ces dernières heures à maintenir des matches avec public, a indiqué mercredi soir qu’elle ferait une annonce jeudi.

D’autres événements et compétitions sont menacés sur le sol américain, tel le tournoi de tennis Masters 1000 de Miami (23 mars-5 avril). L’annulation d’Indian Wells, considéré comme le 5e Grand Chelem de tennis, n’a finalement été que le premier grand événement sportif à être victime du coronavirus.

Avec AFP