Santé en Outre-mer : vaincre les hépatites virales chroniques aux Antilles, défi d’aujourd’hui et de demain

Santé en Outre-mer : vaincre les hépatites virales chroniques aux Antilles, défi d’aujourd’hui et de demain

Rédigé le 27/09/2019
Eline Ulysse

Dans le cadre du colloque « vaincre le VIH et les hépatites d’ici 2025 : les Outre-mer en pointe », organisé le 1 er octobre par le laboratoire Gilead Sciences, l’association IAPAC et la Délégation aux Outre-mer de l’Assemblée nationale, Outremers 360 vous propose de découvrir chaque jour, une association ou une étude participant à la lutte contre le VIH et les hépatites. Après la présentation du travail de la Présidente de la COREVIH Océan Indien, Catherine Gaud dans l’Océan Indien, nous vous proposons les objectifs de l’hépatologue Moana Gelu-Simeon dans la lutte contre les hépatites virales chroniques aux Antilles.
Les données actuelles montrent une épidémiologie particulière des hépatites virales chroniques aux Antilles. A partir d’une meilleure connaissance de cette épidémiologie, le Dr Gelu-Simeon a pour objectif d’élaborer une stratégie d’éradication des hépatites virales chroniques aux Antilles.
Cette stratégie porte sur différents axes : formations des spécialistes, sensibilisation des médecins généralistes et autres professionnels de santé, information de la population.
Concernant l’hépatite virale C, la stratégie d’éradication semble possible et il est aujourd’hui pour Moana Gelu-Simeon nécessaire de la concrétiser ; concernant l’hépatite virale B, sa stratégie portera plutôt sur une amélioration du dépistage, une baisse de la prévalence et une amélioration de la prise en charge du carcinome hépatocellulaire lié au virus de l’hépatite B.
Outre l’exploitation des données épidémiologiques, le projet porte aussi sur une meilleure connaissance les facteurs d’aggravation des hépatopathies virales chroniques en Guadeloupe, adapté au contexte géographique.