Recherche médicale Outre-mer : En Polynésie, l’Institut Louis Malardé fête ses 70 ans

Recherche médicale Outre-mer : En Polynésie, l’Institut Louis Malardé fête ses 70 ans

Rédigé le 17/04/2019
J.-T

©Tahiti Infos

Officiellement créé en 1949, l’Institut Louis Malardé (ILM) en Polynésie française fête ses 70 ans cette année. Pour l’occasion, une exposition a lieu à Papeete, dans le hall de l’Assemblée territoriale polynésienne, annonce un communiqué de la Présidence de la Collectivité. 

A travers cette exposition, le public découvrira les moments clés de l’ILM au fil des années. Notamment en termes d’analyse en hygiène, en matière de biosécurité, de biologie médicale, qui permis le diagnostic de pathogènes émergents (Zika, chikungunya, dengue, grippe A H1N1), renforçant, ainsi, son rôle dans la gestion des alertes sanitaires.

L’ILM réalise d’ailleurs des recherches sur les maladies transmissibles. Deux vastes enquêtes sanitaires sur 4500 personnes à travers 5 archipels ont ainsi été portées afin notamment de déterminer les facteurs de risques des maladies transmissibles et les maladies vectorielles, et hépatites.

Les recherches menées sur les biotoxines marines telle que la Ciguatera sont aussi évoquées. En effet, l’ILM avec son centre de production de micro-algues Ciguaprod, s’inscrit dans des activités de type Recherche et Développement. Ce centre représente l’aboutissement de 5 décennies de recherche fondamentale, visant à valoriser la chimio-diversité de plusieurs espèces de micro-algues endémiques des lagons polynésiens. « Nous avons la chance d’avoir un milieu marin extraordinaire, et que l’Institut soit tourné vers la recherche appliquée à la population », a souligné le docteur Raymond Bagnis, qui a mis en place le service dédié à la ciguatera. Selon lui la Polynésie est le seul Pays au monde « à fabriquer de la ciguatoxine pure », rapporte Radio 1 Tahiti.

Les recherches sur la filariose lymphatique sont aussi évoquées, puisqu’elles constituent le point de départ de l’histoire de l’institut, sous l’impulsion de William A. Robinson qui est à l’origine du projet de lutte contre la filariose. Le personnel actuel et d’autrefois de l’ILM devait pour l’occasion également donner une conférence sur l’histoire de leur Institut. Le public aura la possibilité de découvrir cette exposition jusqu’au 23 avril. Dans le cadre des 70 ans de l’Institut Louis Malardé, d’autres évènements, conférences et manifestations, sont prévus, en juin et septembre notamment.