Covid-19: Etat d’urgence en Outre-mer, Aides aux entreprises, les mesures annoncées par Annick Girardin «pour faire face à ce choc majeur»

Covid-19: Etat d’urgence en Outre-mer, Aides aux entreprises, les mesures annoncées par Annick Girardin «pour faire face à ce choc majeur»

Rédigé le 18/03/2020
Eline Ulysse

La Ministre des Outre-mer a tenu une conférence de presse en ligne le mercredi 18 mars 2020 afin de faire le point sur l’épidémie du coronavirus en Outre-mer et sur les mesures prises par le Gouvernement.

Mesures de confinement, soutien aux entreprises, liaisons entre l’Hexagone et les Outre-mer… La Ministre des Outre-mer a passé l’ensemble des mesures prises par le gouvernement pour enrayer la progression du coronavirus. « Le confinement est une nouvelle étape de lutte, et contrairement à l’Hexagone, l’outre-mer n’est pas encore au stade 3» a rappelé Annick Girardin alors que le dernier décompte effectué par Santé Publique France ce mercredi 18 mars fait état de 91 cas confirmé.

Etat d’urgence appliqué en Outre-mer

« L’état d’urgence va s’appliquer dans les Outre-mer. Toutefois, des spécificités seront explicitées dans ce projet de loi pour certains territoires comme la Polynésie française ou la Nouvelle-Calédonie » a déclaré Annick Girardin avant de poursuivre «qu’il faut des mesures massives au choc majeur que nous connaissons».

Mesures d’aides pour les entreprises

Sur le plan économique et social, la Ministre des Outre-mer a recommandé aux entreprises ultramarines d’appliquer le télétravail et de favoriser la mise en place des gestes barrières. « Nous devons protéger l’emploi » a-t-elle insisté. A ce titre, Annick Girardin a souligné que le gouvernement a mis en oeuvre des mesures spécifiques pour accompagner les entreprises en difficultés. «L’Etat remboursera les entreprises à 100% du coût salarié pour le chômage partiel. On va suspendre les échéances des prêts accordés par la BPI et reporter les échéances sociales. Un fonds de solidarité va soutenir les TPE qui ont besoin d’avoir la possibilité de liquidités».

Un effort a également été demandé aux collectivités, à savoir de «prioriser dans leurs paiements les entreprises les plus fragiles, et venir régulariser les paiements de retard des entreprises»

Continuité territoriale assurée

S’agissant de la continuité territoriale entre l’Hexagone et les Outre-mer, Annick Girardin s’est voulu rassurante en affirmant que « les Outre-mer ne seraient pas isolés». «Nous assurerons la continuité territoriale s’il devait y avoir une rupture des liaisons commerciales». Toutefois, la Ministre des Outre-mer a rappelé que tous les voyageurs venant de l’Hexagone devaient se soumettre à une quatorzaine stricte.

Elle s’est adressée aussi aux étudiants ultramarins en leur demandant de rester confinés. «Je leur demande de ne pas le faire parce que c’est aussi comme ça que va se véhiculer le virus dans les territoires. Le voyage pour rentrer dans un territoire n’est aujourd’hui pas recommandé».

Comportements à risques

« La peur de manquer a provoqué dans certains territoires des comportements violents inacceptables. Il faut qu’on puisse s’organiser pour limiter le nombre de personnes dans ces établissements pour faire leurs courses» a indiqué la Ministre des Outre-mer qui a aussi fait part de vol de masques.