Réforme des retraites : Les agriculteurs réunionnais bénéficieront « d’adaptations »

Réforme des retraites : Les agriculteurs réunionnais bénéficieront « d’adaptations »

Rédigé le 06/02/2020
J.-T

©F. Guerrin / Cirad

Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a indiqué ce mercredi que les retraités agricoles réunionnais bénéficieraient « d’adaptations » dans le cadre de la réforme des retraites en raison des contraintes spécifiques inhérentes à La Réunion.

« Le futur système s’appliquera de plein droit à l’ensemble de ceux qui cotisent, en Outre-mer, à La Réunion comme (…) dans l’Hexagone », mais « des adaptations seront nécessaires particulièrement par rapport aux agriculteurs de vos territoires » et « une ordonnance sera prise pour tenir compte (…) des contraintes particulières » à La Réunion, a-t-il répondu à la question posée par le sénateur réunionnais Jean-Louis Lagourgue (Indépendant).

« La problématique de la retraite agricole fait partie des injustices qui perdurent entre La Réunion et la Métropole. Aujourd’hui, la pension moyenne des agriculteurs réunionnais est de 375 euros, un quart d’entre eux perçoit moins de 100 euros », expliqué le sénateur, en ajoutant qu’ « on estime à au moins 200 euros la différence du montant de retraite par rapport à la France hexagonale ». Évoquant un « sombre panorama », Jean-Louis Lagourgue a souligné que « très peu d’agriculteurs arrivant à l’âge de la retraite peuvent faire état d’une carrière complète et bénéficier ainsi du mécanisme de garantie actuellement prévu par le projet de loi ».

« Vous avez raison de dire que la situation des retraités actuels dans notre pays est difficile (…), particulièrement (…) à La Réunion », a reconnu Didier Guillaume. « C’est amplifié évidemment par la durée de carrière, dont on sait qu’elle est différente, car les cotisations dont s’acquittent les agriculteurs ultramarins sont nettement inférieures ». « Avec ma collègue de l’Outre-mer (Annick Girardin) et (le secrétaire d’État) Laurent Pietraszewski, nous travaillons sur les modalités actuelles de détermination de ces cotisations », a indiqué le ministre.

Avec AFP.