Biodiversité en Outre-mer : La Nouvelle-Calédonie, hôte de la 10e conférence du Pacifique insulaire pour la conservation de la nature et les aires protégées

Biodiversité en Outre-mer : La Nouvelle-Calédonie, hôte de la 10e conférence du Pacifique insulaire pour la conservation de la nature et les aires protégées

Rédigé le 01/03/2020
Eline Ulysse

Mason Smith, directeur général de l’UICN Océanie © Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie accueillera du 19 au 24 avril la 10e conférence du Pacifique insulaire pour la conservation de la nature et les aires protégées sur le site du centre culturel Tjibaou.

Après la Papouasie-Nouvelle-Guinée en 2007 et Fidji en 2013, la Nouvelle-Calédonie réunira au cours du mois d’avril prochain plus de 400 participants à l’occasion de la 10e conférence du Pacifique insulaire pour la conservation de la nature et les aires protégées. Evénement majeur co-organisé tous les six ans par le Programme régional océanien de l’environnement (PROE) et la Table ronde des îles du Pacifique, ce rendez-vous aura pour thème « Agir pour la nature et la résilience du Pacifique ».

Le directeur général du PROE Kosi Latu, cette conférence est l’occasion de faire entendre la voix de l’Océanie, c’est-à-dire les grandes ambitions du Pacifique pour la conservation de sa biodiversité qui seront portées devant le reste du monde. «Un message qui devra être « fort et audacieux, a insisté le directeur général du PROE, Kosi Latu, pour être entendu et pour convaincre la communauté internationale », au congrès mondial de la nature de l’UICN à Marseille en juin, puis à la 15e conférence des parties sur la convention de la diversité biologique (COP 15) en Chine au mois d’octobre.

« 2020 sera une année cruciale pour l’environnement, a ajouté le directeur général de l’Union internationale pour la conservation de la nature Océanie (UICN Océanie), Mason Smith. Et c’est ici, à Nouméa, dans cet endroit magnifique qu’est le centre culturel Tjibaou, qu’elle va débuter et que nous allons jeter les bases du message que nous ferons passer au monde.»

Faire rayonner l’exemple calédonien

Cette conférence sera aussi une occasion unique pour la Nouvelle-Calédonie de valoriser sa politique de conservation de la biodiversité et d’être visible à l’échelle régionale et internationale. « La Nouvelle-Calédonie est considérée sur ce plan comme un moteur dans notre région et effectivement, nous montrons le chemin à nos voisins et partenaires du Pacifique, a rappelé le membre du gouvernement en charge du Parc naturel de la mer de Corail Philippe Germain. Cette conférence doit permettre à la Nouvelle-Calédonie de sensibiliser la communauté internationale et de passer des paroles aux actes. »