Guyane: La chambre des métiers et de l’artisanat menacée de faillite après le 10 novembre

Guyane: La chambre des métiers et de l’artisanat menacée de faillite après le 10 novembre

Rédigé le 07/10/2019
Eline Ulysse

© Facebook Chambre des métiers et de l’artisanat Guyane

La chambre des métiers et de l’artisanat est dans la tourmente. La structure ne sera pas en mesure d’assurer ses missions au delà du 10 novembre. En cause, un manque à gagner de 230 000 euros dans son budget 2019.

Le compte à rebours est bel et bien lancé pour l’avenir de la chambre consulaire. Avec la loi de finances, l’organisme s’est vu amputé de 30% de son budget, soit une perte de 230 000 euros. Une situation qu’a déploré Roberto Osseux, président de la chambre des métiers et de l’artisanat de Guyane. « J’ai des comptes à rendre aux artisans qui m’ont élu. Dans ce contexte, comment puis-je défendre leurs intérêts ? Apporter une offre de service ? Répondre aux besoin de formations et de compétences à l’aune des grands chantiers, alors qu’en plus on fait face à des multinationales ? » a indiqué Roberto Osseux.

En plus de ce manque à gagner de 200 000 euros, s’ajoute une baisse de la redevance pour immatriculation au répertoire des métiers qui passe de 59 000 à 11 000 euros. Pour résoudre cette situation, «les élus ont aussi voté une délibération donnant mandat à Roberto Osseux pour saisir le tribunal administratif. Ils souhaitent que le juge impose à l’État ses obligations financières envers la CMA et détermine son budget», précise le Journal France-Guyane.