CHU de Guadeloupe : 2500 manifestants dans la rue pour dénoncer les conditions de travail

CHU de Guadeloupe : 2500 manifestants dans la rue pour dénoncer les conditions de travail

Rédigé le 13/08/2019
J.-T

©Facebook / Allaméllou Manuel

Le deuxième appel à manifester contre les conditions de travail au CHU de Guadeloupe a rassemblé 2500 personnes, personnel et population, vraisemblablement en légère baisse par rapport à la première manifestation.

Pour rappel, un incendie fin 2017 au CHU de Guadeloupe a considérablement dégradé le CHU de Guadeloupe, qui fonctionne depuis de façon perturbée. Plusieurs services ont été délocalisés dans des locaux transitoires inadaptés, selon le personnel. Le conflit a débuté le 10 juillet au service d’accueil des urgences (SAU) et à la maternité, délocalisés depuis l’incendie. Au SAU, les soignants et brancardiers protestent contre l’exiguïté des locaux et le manque de moyens humains et matériels.

L’établissement fait aussi face à des difficultés budgétaires importantes. Avec une dette fournisseurs « qui avoisine les 49 millions d’euros », il « ne peut assumer dans de bonnes conditions l’approvisionnement des denrées et médicaments pour les patients », selon le sénateur de Guadeloupe Dominique Théophile. Dans un communiqué commun daté du 6 août, les ministres Outre-mer et de la Santé ont assuré que « la situation structurelle de l’établissement devrait être stabilisée en 2020 ».

Crédits : Le Pige (Point Infos Guadeloupe Express).