Habitat insalubre: Une mission sénatoriale sur le terrain en Guadeloupe et en Martinique

Habitat insalubre: Une mission sénatoriale sur le terrain en Guadeloupe et en Martinique

Rédigé le 13/05/2019
Eline Ulysse

La délégation était cette semaine en Martinique ©Facebook Catherine Conconne

Une délégation sénatoriale s’est rendue en Guadeloupe et Martinique dans la cadre de l’élaboration de la prochaine proposition de loi visant à améliorer la lutte contre l’habitation insalubre.

Lors de leur déplacement aux Antilles, les sénatrices ont visité les quartiers de Trenelle, Reynoird au Robert, Petite Rivière Salée à Trinité et Nord plage au Macouba en Martinique. Pour la sénatrice Catherine Conconne, cette visite de terrain permet également de s’imprégner des réalités de l’habitat insalubre dans les Outre-mer. «Toutes les communes qui avaient des activités économiques, des usines qui ont attiré ces habitats spontanés, faits de brics et de brocs. Cela a donné un type d’habitat qui n’a rien à voir avec une insalubrité classique. Ce sont des quartiers qui méritent d’être rénovés, en conservant les populations sur place, mais cela n’a rien voir avec ce qui existe ailleurs» a précisé Catherine Conconne.

Cette proposition de loi intervient cinq mois après l’effondrement de deux immeubles marseillais qui a tué 8 personnes rue d’Aubagne à Marseille. Selon la rapporteuse de la commission des affaires économiques, « entre 400 000 et 2,8 millions de logements seraient indignes ou potentiellement indignes » en France.