En 2019, La Banque des Territoires a été « un acteur clé » dans les Outre-mer

En 2019, La Banque des Territoires a été « un acteur clé » dans les Outre-mer

Rédigé le 10/02/2020
J.-T

©Illustration / SEMADER

Lors de la présentation de ses vœux le 13 janvier dernier, le Directeur général de la Caisse des Dépôts (CDC), Éric Lombard, est revenu sur le bilan 2019 de la Banque des Territoires dans les Outre-mer. Un bilan notamment marqué en termes de logement social. 

« J’ai pu mesurer lors d’un déplacement, en Guyane, en Guadeloupe, en Martinique et à Saint-Martin (…), les attentes fortes des habitants », a rappelé Éric Lombard dans son discours. « La Banque des Territoires y constitue un acteur clé. À La Réunion, par exemple, c’est près d’un demi-milliard d’euros de prêts qui est consacré au logement social. Et dans l’ensemble des territoires, nous avons pris des participations fortes et des rôles de gestion importante dans les SIDOM, c’est-à-dire le logement social outre-mer », a poursuivi le Directeur général de la CDC.

« C’est essentiel pour les habitants : la gestion des SIDOM assurée par CDC Habitat change leur vie puisque ces sociétés sont recapitalisées, avec une gestion très attentive pour être plus efficace au service des uns et des autres », a-t-il encore assuré. C’est en effet en décembre 2019 que CDC Habitat a pris une participation majoritaire dans six sociétés immobilières d’outre-mer (SIDOM), reprises à l’État et à l’AFD, ce qui représente un patrimoine géré de 76 000 logements dans les cinq Départements et Région d’Outre-mer. CDC Habitat est également entré au capital de la SEMADER à hauteur de 40% et cette participation va encore augmenter au second semestre 2020 pour devenir majoritaire.

ZAC Soula à Macouria en Guyane ©CDC Habitat

ZAC Soula à Macouria en Guyane ©CDC Habitat

En outre, la filiale de la Banque des Territoires va signer un protocole avec les actionnaires de la SODIAC pour une prise de participation majoritaire en mars 2020, le parc géré par le Groupe dans les DROM s’élèvera alors à 88 000 logements sociaux soit un peu plus de la moitié du parc social de ces départements. Parmi les autres principaux dossiers prioritaires de la Banque des Territoires en 2020 : l’exploitation future de la production et de la distribution de l’eau en Guadeloupe, l’accompagnement de la reconstruction à Saint-Martin ou encore, la poursuite de l’effort sur le financement du logement social en Guyane.

Concernant La Réunion, la Caisse des Dépôts évoque également des investissements dans le logement, l’eau et l’assainissement, le commerce, le tourisme et les loisirs ou encore, l’énergie. En Polynésie, la CDC et la Banque des Territoires devraient s’intéresser à la future concession de l’aéroport international de Tahiti-Faa’a, et regarder et accompagner les investissements dans le domaine des énergies renouvelables ou le secteur du Tourisme. L’ouverture d’une antenne de la CDC est également en réflexion en Polynésie. Pour ce qui est de la Nouvelle-Calédonie, les priorités de la CDC sont là aussi le logement, l’appui à l’économie mixte, l’équilibre territorial mais aussi revitalisation du centre-ville de Nouméa ou l’accompagnement de la restructuration du secteur minier.